Oizy

Situé sur la route de Gedinne à Alle-sur-Semois par la Haizette, Oizy est arrosé par le ruisseau du Ruaumoulin. Il est à 6 kilomètres de la gare de Graide. Il comprend 197 habitants.

Historique

On parle déjà de Oizy à l’époque de Pépin le Bref, tout comme Bièvre, Graide et Naomé.

La paroisse de Oizy comprenait comme annexes : Baillamont, Monceau, Petit-Fays, Chairières, Gros-Fays, Cornimont et Six-Planes. Elle dépendait alors de Stavelot, mais au XIIIe siècle, ce sont les moines de Saint Hubert (Saint-Hubert, patron actuel du village) qui percevaient les dimes, avec le monastère de Laval-Dieu et les pères de Rochefort.

En 1635, durant la guerre entre la France et l’Espagne, le château d’Orchimont fut incendié et tous les villages alentours furent saccagés et pillés. Les gens se sauvèrent et abandonnèrent leur village durant 25 ans.

Le village et l’Eglise furent reconstruits vers 1660. La tour date de 1673-1674. Secoués par ce qu’ils avaient vécus durant 30 ans, ils l’ont bâtie pour servir de refuge et de moyens de défense. Il y avait une petite ouverture pour entrer et quelques créneaux percées dans les murs pour tirer.

Une chapelle classée du XVIIe siècle

Non loin du village, au sommet de la montagne qui domine la contrée, sous le dôme majestueux de deux tilleuls plusieurs fois séculaires (ils sont classés par la Commission des Monuments et sites, ainsi que trois autres qui se trouvent à proximité), se trouve la Chapelle de Notre-Dame de Bon Secours (plus souvent désignée sous le nom de Notre-Dame d’Oisy).

Cette chapelle a remplacé un modeste oratoire en bois, érigé en 1648 ; elle fut commencée en 1675 telle qu’elle est actuellement, mais ne put être terminée qu’en 1688, en raison de la pauvreté des habitants.

Cette chapelle est connue dans toute la région et la Vierge y est l’objet d’un culte fervent. On y va en pèlerinage le 30 mai, et aux fêtes de l’Annonciation et de l’Assomption. Le pèlerinage de mai, le premier en date, est fort ancien et a précédé l’érection même de l’oratoire. Durant la Guerre de 100 ans, les habitants abandonnèrent le village et emportèrent tous leurs biens, parmi lesquels la statue de la Vierge donnée par l’Archiduchesse Isabelle à l’époque de Philippe II d’Espagne. Ils l’exposèrent dans un chêne à la vénération de pèlerins qui vinrent de divers lieux.

La tradition locale rapporte que trois enfants mort-nés furent apportés par leur mère aux pieds de l’arbre sur lequel se trouvait l’effigie de la Vierge et qu’ils ressuscitèrent momentanément pour qu’on ait le temps de les baptiser. De nombreux ex-votos témoignent de la confiance des populations dans l’intercession de Notre-Dame d’Oisy.

Une inscription latine, gravée sur un marbre, rappelle une manifestation qui eut lieu à cet endroit, le 25 mars 1871, sous la présidence de Mgr Xavier Delogne, vicaire général du diocèse de Namur, enfant d’Oizy. Près de 15 000 pèlerins, représentant plus de 30 paroisses, vinrent à Notre-Dame d’Oizy pour prier pour le pape Pie IX et protester contre la main-mise de l’Etat italien sur les Etats pontificaux. Pie IX, par un décret du 18 mars 1871, avait accordé une indulgence plénière aux conditions ordinaires à tous les fidèles qui prendraient part à ce pèlerinage.

Un autre monument classé, l’Eglise paroissiale Saint-Hubert

L’Eglise paroissiale Saint-Hubert fut classée au même moment que la chapelle de Oizy, c’est-à-dire le 16 octobre 1975.

L'église actuelle, rebâtie à la fin du siècle dernier, conserve encore sa tour de 1674. Sa flèche a été reconstruite entièrement vers 1877. Le maître-autel, de style corinthien, est dû au travail d'un artiste sculpteur de Bouillon, " Messire Philippe " et date de 1703. D'aspect imposant, cet autel est un vaste dôme richement sculpté, s'appuyant sur douze colonnes rangées en demi-cercle et percées à jour. Admirable aussi est la voûte avec ses riches moulures et ses corbeilles, et la chaire de vérité, qui est un vrai bijou par la finesse et l'élégance du travail.

Moulin de Mitauge

Le Moulin de Mitauge aurait été construit sur ordre du Duc de Bouillon pour les habitants de Oizy qui appartenaient au Duché de Bouillon et ne pouvaient se rendre à Ruaumoulin (Duché de Luxembourg).

Isolé au sud-est du village, dans une clairière située au confluent des ruisseaux de Gros-Fays et des Wez, c'est un ensemble en U composé d'un moulin et de dépendances en schiste, construit en plusieurs phases au 19ème siècle et profondément réaménagé au 20ème siècle. Une roue est toujours visible sur le pignon gauche de la bâtisse.


Oizy aujourd'hui 

Une école communale est située Rue de la Chapelle 1 et comprend deux classes uniques en primaire et maternelle.  Juste à côté se trouve une belle plaine de jeux.
... 

Deux salles sont également disponibles à la location : la salle communale située sous l'école et la salle du Patro Saint-Hubert 

Deux kermesses annuelles sont organisées par le comité de jeunesse 

Plusieurs promenades, vous emmenant près des divers monuments cités ci-dessus sont accessibles 

  • la promenade n° 4 - balisage bleu - "Moulin de Mitauge" au départ de l'église de Oizy - distance : 8 km
  • la promenade n° 13 - balisage rectangle bleu "chemin des canons" au départ de l'église - distance 4 km (PMR)
  • en vous rendant à la Chapelle de Oizy vous pourrez rejoindre le réseau de promenade de Bouillon (triangle rouge - n° 98 - église de Vivy)

Un petit magasin "du terroir" est situé Rue de la Chapelle dans lequel les produits de producteurs locaux sont disponibles.

Sources

(documents disponibles à la Bibliothèque Communale de Bièvre)

BAIJOT, Louis. A la découverte de Gros-Fays – Cornimont, le 24 janvier 1999.
BAIJOT, Louis. Chapelle de Oizy.
GERARD, Edouard. Oizy. In La Province de Namur (petite encyclopédie). Canton de Gedinne. Namur : Vers l’Avenir, 1932, p. 76-81.

Dernière actualité


Projet Ardenne cyclo - Interreg

  La commune de Bièvre est partenaire du projet Ardenne Cyclo dans le cadre du programme européen INTERREG France – Wallonie – Vlaanderen en collaboration avec 28 partenaires.

Pour ce faire, la commune bénéficie d’un subside de 175.000 € financé à 50% par le fonds Européen de Développement Régional (FEDER), 40% par les fonds régionaux (CGT) et 10% par la commune.

Nous vous invitons à suivre l'évolution de ce projet via le site "http://interreg.visitardenne.com/index.php/fr/"  

Il est également possible de suivre le projet via les liens ci-après 

 

 

Actualités précédentes


LE DON D'ORGANES - PENSEZ-Y LE 26 EN ALLANT VOTER

Ce 26 mai, en allant voter, pensez à poser un acte citoyen : devenir donneur (-euse) d’organes !

Lors des élections du 26 mai prochain, le service populaiton sera spécialement ouvert, de 09h00 à 13h30, pour vous offrir la possibilité de devenir un des maillons de cette grande chaîne de solidarité qu’est le don d’organes.

En Belgique, chaque année, plus d’un millier de citoyens attendent un organe pour pouvoir continuer à vivre normalement.
Si notre pays fait partie du top européen en matière de prélèvements d’organes, les listes d’attente restent longues.
Ces délais ont un impact pouvant mener à une issue fatale pour certains patients.
Si nous pouvons tous être donneurs, nous pourrions aussi tous être un jour receveurs.
En vous inscrivant à la commune pour signifier votre volonté d’être donneur(-euse) d’organes après votre décès, vous évitez une souffrance à vos proches : celle de devoir se positionner à votre place !

Le principe de la loi belge
En Belgique, la loi qui encadre les prélèvements et transplantations d’organes est basée sur le principe de « Qui ne dit mot consent ».
Chaque citoyen belge est donc un donneur présumé, sauf s’il a refusé officiellement de son vivant.
Cependant, en pratique, 12 à 13% des familles refusent ce prélèvement par manque de connaissance de la volonté laissée par la personne de son vivant.

Profitez de ce 26 mai pour vous informer sur le don d’organes, voire vous positionner en votant pour la vie !

 
Accord de coopération pour l'assainissement des sols de stations-service

Nous avons l’honneur de vous informer d’un nouvel accord de coopération concernant le fonctionnement du fonds d’assainissement des sols des stations-service (BOFAS).

BOFAS réduit les risques financiers en remboursant (partiellement) ou en effectuant lui-même l’assainissement de terrains contaminés suite à l’exploitation de stations-service. Le législateur a maintenant décidé de rouvrir le fonds pour une nouvelle (et dernière) période de six mois pendant laquelle il est possible d’introduire des dossiers de demande de remboursement (partiel) ou d’assainissement auprès de BOFAS...

 

Agenda

Du 24 mai 2019 à 19h00 au 26 mai 2019 à 23h00

Du 24 au 26 mai: Fête du mois de mai à Graide.

Info: 0475/ 268 976  Jeunesse de Graide

 
Le 25 mai 2019 de 11h00 à 23h00

Samedi 25 mai : Expo-spectacles-animation au Centre culturel de Bièvre ( rue de Bouillon 39A):

Dès 11 h devant le Centre culturel

20H00 : Concert Lady F

21H30 : Projection film "Bièvre 78-2018"

Info : 061/51 16 14 ou centreculturel-bievre.com

 
Le 25 mai 2019 à partir de 16h00

Jogging de La Bounante. Run to Hugues. Départ à la salle "La Bounante"  (rue du Progrès 32 à Graide-Station)

Jogging enfants (+/- 1km) et marche de 10km à 16h00. Jogging et marche (+/- 5 et 10km) à 16h30. 

Info : Claude Maldague 061/51.19.59

 

 
Tous les événements

Recherche