Oizy

Situé sur la route de Gedinne à Alle-sur-Semois par la Haizette, Oizy est arrosé par le ruisseau du Ruaumoulin. Il est à 6 kilomètres de la gare de Graide. Il comprend 197 habitants.

Historique

On parle déjà de Oizy à l’époque de Pépin le Bref, tout comme Bièvre, Graide et Naomé.

La paroisse de Oizy comprenait comme annexes : Baillamont, Monceau, Petit-Fays, Chairières, Gros-Fays, Cornimont et Six-Planes. Elle dépendait alors de Stavelot, mais au XIIIe siècle, ce sont les moines de Saint Hubert (Saint-Hubert, patron actuel du village) qui percevaient les dimes, avec le monastère de Laval-Dieu et les pères de Rochefort.

En 1635, durant la guerre entre la France et l’Espagne, le château d’Orchimont fut incendié et tous les villages alentours furent saccagés et pillés. Les gens se sauvèrent et abandonnèrent leur village durant 25 ans.

Le village et l’Eglise furent reconstruits vers 1660. La tour date de 1673-1674. Secoués par ce qu’ils avaient vécus durant 30 ans, ils l’ont bâtie pour servir de refuge et de moyens de défense. Il y avait une petite ouverture pour entrer et quelques créneaux percées dans les murs pour tirer.

Une chapelle classée du XVIIe siècle

Non loin du village, au sommet de la montagne qui domine la contrée, sous le dôme majestueux de deux tilleuls plusieurs fois séculaires (ils sont classés par la Commission des Monuments et sites, ainsi que trois autres qui se trouvent à proximité), se trouve la Chapelle de Notre-Dame de Bon Secours (plus souvent désignée sous le nom de Notre-Dame d’Oisy).

Cette chapelle a remplacé un modeste oratoire en bois, érigé en 1648 ; elle fut commencée en 1675 telle qu’elle est actuellement, mais ne put être terminée qu’en 1688, en raison de la pauvreté des habitants.

Cette chapelle est connue dans toute la région et la Vierge y est l’objet d’un culte fervent. On y va en pèlerinage le 30 mai, et aux fêtes de l’Annonciation et de l’Assomption. Le pèlerinage de mai, le premier en date, est fort ancien et a précédé l’érection même de l’oratoire. Durant la Guerre de 100 ans, les habitants abandonnèrent le village et emportèrent tous leurs biens, parmi lesquels la statue de la Vierge donnée par l’Archiduchesse Isabelle à l’époque de Philippe II d’Espagne. Ils l’exposèrent dans un chêne à la vénération de pèlerins qui vinrent de divers lieux.

La tradition locale rapporte que trois enfants mort-nés furent apportés par leur mère aux pieds de l’arbre sur lequel se trouvait l’effigie de la Vierge et qu’ils ressuscitèrent momentanément pour qu’on ait le temps de les baptiser. De nombreux ex-votos témoignent de la confiance des populations dans l’intercession de Notre-Dame d’Oisy.

Une inscription latine, gravée sur un marbre, rappelle une manifestation qui eut lieu à cet endroit, le 25 mars 1871, sous la présidence de Mgr Xavier Delogne, vicaire général du diocèse de Namur, enfant d’Oizy. Près de 15 000 pèlerins, représentant plus de 30 paroisses, vinrent à Notre-Dame d’Oizy pour prier pour le pape Pie IX et protester contre la main-mise de l’Etat italien sur les Etats pontificaux. Pie IX, par un décret du 18 mars 1871, avait accordé une indulgence plénière aux conditions ordinaires à tous les fidèles qui prendraient part à ce pèlerinage.

Un autre monument classé, l’Eglise paroissiale Saint-Hubert

L’Eglise paroissiale Saint-Hubert fut classée au même moment que la chapelle de Oizy, c’est-à-dire le 16 octobre 1975.

L'église actuelle, rebâtie à la fin du siècle dernier, conserve encore sa tour de 1674. Sa flèche a été reconstruite entièrement vers 1877. Le maître-autel, de style corinthien, est dû au travail d'un artiste sculpteur de Bouillon, " Messire Philippe " et date de 1703. D'aspect imposant, cet autel est un vaste dôme richement sculpté, s'appuyant sur douze colonnes rangées en demi-cercle et percées à jour. Admirable aussi est la voûte avec ses riches moulures et ses corbeilles, et la chaire de vérité, qui est un vrai bijou par la finesse et l'élégance du travail.

Moulin de Mitauge

Le Moulin de Mitauge aurait été construit sur ordre du Duc de Bouillon pour les habitants de Oizy qui appartenaient au Duché de Bouillon et ne pouvaient se rendre à Ruaumoulin (Duché de Luxembourg).

Isolé au sud-est du village, dans une clairière située au confluent des ruisseaux de Gros-Fays et des Wez, c'est un ensemble en U composé d'un moulin et de dépendances en schiste, construit en plusieurs phases au 19ème siècle et profondément réaménagé au 20ème siècle. Une roue est toujours visible sur le pignon gauche de la bâtisse.


Oizy aujourd'hui 

Une école communale est située Rue de la Chapelle 1 et comprend deux classes uniques en primaire et maternelle.  Juste à côté se trouve une belle plaine de jeux.
... 

Deux salles sont également disponibles à la location : la salle communale située sous l'école et la salle du Patro Saint-Hubert 

Deux kermesses annuelles sont organisées par le comité de jeunesse 

Plusieurs promenades, vous emmenant près des divers monuments cités ci-dessus sont accessibles 

  • la promenade n° 4 - balisage bleu - "Moulin de Mitauge" au départ de l'église de Oizy - distance : 8 km
  • la promenade n° 13 - balisage rectangle bleu "chemin des canons" au départ de l'église - distance 4 km (PMR)
  • en vous rendant à la Chapelle de Oizy vous pourrez rejoindre le réseau de promenade de Bouillon (triangle rouge - n° 98 - église de Vivy)

Un petit magasin "du terroir" est situé Rue de la Chapelle dans lequel les produits de producteurs locaux sont disponibles.

Sources

(documents disponibles à la Bibliothèque Communale de Bièvre)

BAIJOT, Louis. A la découverte de Gros-Fays – Cornimont, le 24 janvier 1999.
BAIJOT, Louis. Chapelle de Oizy.
GERARD, Edouard. Oizy. In La Province de Namur (petite encyclopédie). Canton de Gedinne. Namur : Vers l’Avenir, 1932, p. 76-81.

Dernière actualité


|| COVID-19 – RDV ce soir 20h00 || 27/03 – 14h30

Voilà déjà deux semaines que la crise sanitaire liée au Coronavirus a débuté. J’espère qu’elle sera la plus courte possible.

C’est maintenant certain, il y aura un avant et un après cette crise. Nous verrons comment nous en sortons.
En attendant, la Belgique est à l’arrêt, le mode de vie de chacun a changé. Tout le monde cherche des manières de s’adapter à la nouvelle situation, tant au sein des noyaux familiaux que dans les structures publiques. C’est également ce que nous faisons quotidiennement, à la commune.
Voici donc encore une occasion pour moi de remercier mes colistiers qui m’ont épaulé, mais aussi le personnel communal, le DG, les membres de la cellule de crise (dont notre Planu, Cristel, mise à l’épreuve elle aussi), la DG et le personnel du CPAS pour leur réactivité, le personnel administratif pour son soutien quotidien, le personnel enseignant et d’encadrement pour la prise en charge des enfants, le personnel d’entretien qui rempli une mission importante dans ce contexte et les ouvriers communaux pour leur disponibilité.
Enfin, merci à TOUS, de manière générale, pour votre soutien, votre dévouement et votre professionnalisme !
Et surtout, merci à vous, citoyens bièvrois, qui êtes venus spontanément vers nous pour proposer vos services, votre talent ! Merci !
Cette pandémie est aussi l’occasion de mettre le doigt sur beaucoup de choses qui, j’ai l’impression, dysfonctionnent dans notre société :
- Des services de soins de santé au TOP mais manquant cruellement de moyens,
- La place de nos aînés qui, en cette période de confinement, sont parfois en détresse sociale.
Pour adoucir un peu leurs situations solitaires, nous avons commencé, depuis plusieurs, jours, à leur téléphoner (nous contactons les plus de 65ans, isolés), afin de les rassurer et de leur donner les numéros où ils pourront joindre une oreille attentive et disponible. Les couples seront également contactés dans les prochains jours. Si vous êtes d’ailleurs intéressé de créer une chaîne téléphonique (en quelque sorte, un parrainage) afin de maintenir un contact avec une ou plusieurs personnes, n’hésitez pas à nous en faire part !
- Notre façon de consommer, de nous déplacer et de gérer notre environnement proche,
- Bien d’autres choses encore…
Pour toutes ces raisons, je vous invite, ce soir à 20h, à sortir sur le pas de votre porte, à ouvrir une fenêtre, à aller sur votre terrasse… Pour faire un maximum de bruit. Vous pouvez applaudir, par exemple.
En effet, à 20h00, l’ensemble des cloches des différents villages de la commune de Bièvre sonneront pendant quelques minutes, signe de notre soutien à tous envers les services et le personnel de soins de santé, mais aussi envers toutes les personnes qui luttent à leur manière contre ce virus !
Ces cloches retentiront également afin de rappeler aux aînés de la commune que nous pensons à eux ! Pour les personnes âgées, l’église du village est un lieu d’identité, de contacts sociaux, de retrouvailles. Le son des cloches est aussi souvent chargé de souvenirs, d’émotions du passé. Aussi, l’entendre leur permettra de se remémorer ces souvenirs, mais également de leur rappeler que, malgré les circonstances et même s’ils se sentent isolés, ils ne sont pas seuls!
Aussi, les églises sonneront tous les jours (sauf les non-automatisées) jusqu’à la fin de cette crise. Lorsque vous les entendrez, n’hésitez pas à avoir une petite pensée pour nos aînés et pour tous ceux qui mettent la main à la pâte au quotidien !
On ne lâche rien, on tient bon, on y arrivera, l’union fait la force !
A bientôt.

Votre Bourgmestre f.f. Modave Michael

 

Actualités précédentes


Collectes des déchets - rappel des consignes

Quelques consignes importantes, liées à l’observation de récentes dérives et ce, dans le but de garantir la sécurité des travailleurs de la collecte et le bon déroulement des tournées, dans le contexte de la crise que nous connaissons.

A cet égard, quelques rappels :

  1. Il n’est pas permis de déposer au pied du conteneur des sacs poubelles supplémentaires tout d’abord parce que tous les déchets doivent être pesés et donc se trouver dans le conteneur et ensuite par sécurité pour les travailleurs et afin de réduire leur charge de travail déjà conséquente en cette période.
  2. Compte-tenu de la réorganisation des tournées (afin de garantir les règles de distanciation sociales pour les travailleurs), les camions poubelles sont susceptibles de passer plus tôt que d’habitude. Les citoyens doivent donc de préférence sortir leurs sacs poubelles ou conteneur la veille de la collecte au soir.
  3. Le personnel du BEP souhaite exprimer ses remerciements à la population pour toutes les marques de sympathie reçues, soit tout au long des tournées (petits mots d’encouragements, dessins, …), soit par téléphone ou via les réseaux sociaux.
  4. À ce stade, sauf augmentation de l’absentéisme, il ne devrait pas y avoir de perturbations dans les collectes la semaine prochaine.

 

Le BEP en profite également, pour insister sur les mesures de précaution demandées au citoyen depuis le renforcement de la Phase 3 à savoir :

  • D’utiliser toujours un sac (non payant) pour mettre les déchets, avant de les mettre dans le conteneur.
  • De veiller à mettre les mouchoirs en papier usagés ainsi que les masques ou gants de protection dans les déchets résiduels.
  • De bien fermer les sacs.
  • De limiter la production de déchets verts, de les conserver à domicile ou, dans la mesure du possible, de les composter individuellement.
  • De stocker à domicile les déchets dangereux (habituellement acceptés dans les recyparcs) comme peintures, produits dangereux, diluants, emballage ou restes de pesticides ; ceux-ci ne peuvent en aucun cas être mis dans le sac de déchets ménagers ou le conteneur à puce.
    Cette disposition vaut également pour les déchets d’amiante qui doivent être conservés à domicile dans un emballage étanche fermé.
 
|| COVID-19 - Point de situation || 19/03 - 14h30

Chers habitants,

Les premières 24 heures de confinement sont passées, j’espère que vous allez tous bien.

Voici quelques nouvelles informations du centre de crise en ce qui concerne l’activité touristique :

Les touristes peuvent-ils continuer à voyager en Belgique ? (à la côte, en Ardennes,…) ? Non.

Il est interdit pour les touristes de faire du tourisme en Belgique puisque les activités récréatives sont interdites.

Puis-je me rendre dans ma seconde résidence (exemple : dans les Ardennes ou à la côte) ? Non, ce n’est pas permis. La mise en place de mesures de distanciation social (âge, personnes qui ne se fréquentent pas habituellement) et, d’autre part, pour éviter que les régions où les structures sanitaires ne sont pas suffisantes pour absorber l’afflux de personnes venant de l’extérieur ne soient pas surchargées.

Qu’en est-il pour les autres types de logements?

Les logements récréatifs et touristiques (gites, campings, centre de vacances B&B, AirBNB, …) doivent fermer.

Sur la commune de Bièvre un arrêté du Bourgmestre a déjà été pris dans ce sens le 16/03 dernier afin de ne pas mixer les personnes qui ne se côtoient pas habituellement. Seuls les déplacements essentiels à proximité du lieu de résidence sont permis. Les éventuelles personnes qui y résident de manière permanente peuvent évidemment rester.

Puis-je aller faire une balade en moto ? Non

L’utilisation de la moto à des fins récréatives est INTERDITE!

Il est important de ne pas vous déplacer et de rester chez vous!

Pour rappel, Les déplacements autorisés sont : Aller travailler, uniquement si le télétravail est impossible;  Faire des courses alimentaires ; le plein de carburant ;  Aller à la banque ;  à la pharmacie ;  chez le médecin.

L’activité en plein air est autorisée. Elle s’effectue seul ou par deux (avec quelqu’un vivant sous le même toit ou un ami), les règles de distanciation sociale restent prépondérantes.

Merci de partager autour de vous !

Soyons solidaire pour faire face ensemble à cette crise.

Restez chez vous, prenez soin de vous et des autres.

Votre Bourgmestre f.f., Michael MODAVE

 

Agenda

Le 11 avril 2020 à partir de 10h00

Brocante au Jardin des Hiboux (Vôye du Sclassin 47 à Graide) le samedi 11 avril de 10 à 18H. Sur réservation. Info: 0495/723 823 www.jardindeshiboux.be

 
Le 18 avril 2020 à partir de 09h00

Rando quad « Des Trois Moulins ». Départ le samedi 18 avril entre 9 et 13H du Patro de Bièvre (rue des Wez 9A). Rando de 120 km dans la région de Bièvre avec déjeuner et dîner. Info: E. Maldague au 0478/599 873

 
Le 18 avril 2020 à partir de 09h30

Le tennis de table "Les Castors" vous invite à son cinquième Tournoi 3 raquettes en double.

  • Sports pratiqués : Tennis, tennis de table et badminton.
  • Date : Samedi 18 avril 2020 à partir de 10h00.
  • Présence des équipes requise à 9h30.
  • : Hall sportif à Carlsbourg (Rue de Bièvre 2).
  • Prix : 20 euros par équipe.

Matchs de 15 minutes, avec minimum 5 matchs par équipe.

Renseignements et inscriptions chez : Bruno Cambrai (0479/649 930) ou bruno_cambrai@hotmail.com
                                                      Aurélie Baijot (0497/265 896 ou aurelie.baijot@yahoo.be

 
Tous les événements

Recherche