Naomé

Situé sur un plateau élevé, légèrement ondulé, le village de Naomé est arrosé par un affluent de la Lesse. Naomé comprend aujourd'hui 341 habitants.

Historique

Le village de Naomé est connu depuis 770 (Aldamega, Awomez, Aumeis). On en parle dans la charte du Wandelaicus mansus.

Plus tard, Naomé devient fief de la seigneurie de Bohan et arrière-fief du comté d’Orchimont. Cette seigneurie possédait haute, moyenne et basse justice. En 1290, elle était en mains de Gérard Pailles de Bouillon, et, en 1330, on cite Jean de Botassart et de Naomé.

Le 17 août 1793, le village de Naomé est attaqué par des Montagnards français, qui venaient de Bellevaux. Le seigneur, Philippe-Godefroid, vicomte de Lardenoy, député de l’Etat Noble de Luxembourg fut assassiné, alors qu’il se cachait dans les hautes herbes de l’étang au-dessus du village. Il est le dernier seigneur de Naomé.

Carré magique de Naomé

Naomé peut se vanter de posséder dans ses murs un témoin séculaire impérissable.

Une modeste pierre, mais combien précieuse et célèbre, parce que gravée, orne la façade de la maison Baijot, au numéro 28 de la route d’Opont. On peut la voir entre la fenêtre du rez-de-chaussée et celle de l’étage, à droite de la porte d’entrée. Elle remonte à la Révolution française comme l’indique une flèche verticale dirigée vers le bas avec la date 1789 sur son côté droit.

La particularité de cette pierre, en plus de son ancienneté, est qu’elle représente le carré magique nommé « SATOR ».
 

Il s’agit d’un ensemble formé de cinq mots disposés de telle sorte qu’ils se retrouvent identiques à eux-mêmes quelle que soit la façon d’en entreprendre la lecture, de gauche à droite, de bas en haut ou inversement. Ils sont repris dans le tableau ci-dessous et forment les mots suivants :


Avec les 25 lettres, on peut écrire PATER NOSTER. Il reste quatre lettres deux A et deux O, inemployés, l’alpha et l’oméga qui selon l’Apocalyse, sont le symbole de Dieu : « Je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin de toutes les choses ».

S A T O R
A R E P O
T E N E T
O P E R A
R O T A S

A
P
A
T
E
R
APATERNOSTERO
O
S
T
E
R
O

Reprenons les 5 termes qui composent le carré :

SATOR     Le Semeur
AREPO    Un nom de personnes ou bien un vieux mot celte qui signifie la charrue
TENET     Le fait de tenir, de maintenir l’ordre, de rassembler
OPERA    Le travail, l’œuvre
ROTAS     Les roues, la continuité

Ceci donne : Le semeur, avec sa charrue (ou veillant à sa charrue) tient avec soin ses roues. Sous la transparence des mots, le texte prend une toute autre signification. Les Chrétiens peuvent y voir la figure du Créateur qui dirige sa création à travers les obstacles dans la voie qu’il a tracée…

On attribue l’invention du carré magique aux chrétiens de l’Eglise primitive. Sous l’impulsion de Justin († vers 165), les chrétiens se mirent à manifester leur présence en multipliant sur leurs monuments, ce qu’on a appelé des cruces dissimulatae, c’est-à-dire des fausses croix qui sous une forme proche de la vraie croix comme le tau, le trident, etc. rappellent le Calvaire sans le désigner.

La présence du carré magique en 1789 peut surprendre mais, au fond, elle n’est pas plus insolite qu’aux temps de Rome. Cette date marque, pour la France et pour notre pays, le début d’une époque pendant laquelle l’Eglise devait connaître à nouveau une persécution systématique qui rappelait étrangement celle des premiers temps du christianisme.

Salle de Naomé

En 1999, la salle de village fut agrandie et transformée.

Plus d'infos sur la location de la salle de village :

Mon Idée

La route reliant Falmignoul à Menuchenet a été définitivement tracée en 1837. Antoine Mathieu, garde-forestier à Baillamont est certainement un homme qui voit loin, car dès 1835, alors que les travaux viennent à peine de commencer, il achète un grand terrain au Champ Hé (Hez), à droite le long de cette route, juste à la limite avec Carlsbourg. Il a une idée derrière la tête, ce sera son idée.

La route, à peine terminée, on y établit des barrières (péages) environ tous les 5 km. On faisait payer les charrois d'après le nombre d'essieux. L'endroit où étaient établies ces barrières n'était pas fixe. Le tenancier avait le loisir de s'établir entre 2 points bien définis par le règlement. Celle qui nous intéresse est la barrière de Baillamont (qui ne sera pas sur Baillamont mais sur Naomé).

Antoine Mathieu fit de suite construire une petite maison sur son terrain et en janvier 1837, il vendait sa maison de Baillamont et venait habiter le long de la grand-route avec son épouse Marguerite Lequeux. C’était son idée. Il obtint la garde de la barrière et ouvrit un petit café. De suite, tout fonctionne à merveille.

A côté, on vint de suite y construire d’autres maisons qui seront des fermes mais aussi des cafés. C’est parti pour le hameau qui va s’étendre le long de la route vers Naomé. En 1883, on y comptait déjà 10 maisons pour 43 habitants.

Naomé aujourd'hui

En plus de salle du village, une école (primaire et maternelle) a été réouverte en septembre 2011 afin d'accueillir les enfants du village, de plus en plus nombreux. 
Une boucherie a également ouvert ses portes en 2012 dans ce village.  Le comité de jeunesse de Naomé est lui aussi fort actif et organise, notamment, deux kermesses annuelles
Patrimoine et curiosité : une petite chapelle en l'honneur de la Vierge Marie (rue du Roptay), l'étang du Douaire, l'arbre de la Liberté tronant au milieu du village,...

Sources

(documents disponibles à la Bibliothèque Communale de Bièvre)

BAIJOT, Louis. Le Carré magique de Naomé. 2012
BARBAZON, Yvon. Mon Idée, ce sera son idée
GERARD, Edouard. Naomé. In La Province de Namur (petite encyclopédie). Canton de Gedinne. Namur : Vers l’Avenir, 1932, p. 73-76
PIGNOLET, Marcel. Le Carré magique de Naomé. Presse-Annonces, 11 janvier 1974

Dernière actualité


|| COVID-19 – RDV ce soir 20h00 || 27/03 – 14h30

Voilà déjà deux semaines que la crise sanitaire liée au Coronavirus a débuté. J’espère qu’elle sera la plus courte possible.

C’est maintenant certain, il y aura un avant et un après cette crise. Nous verrons comment nous en sortons.
En attendant, la Belgique est à l’arrêt, le mode de vie de chacun a changé. Tout le monde cherche des manières de s’adapter à la nouvelle situation, tant au sein des noyaux familiaux que dans les structures publiques. C’est également ce que nous faisons quotidiennement, à la commune.
Voici donc encore une occasion pour moi de remercier mes colistiers qui m’ont épaulé, mais aussi le personnel communal, le DG, les membres de la cellule de crise (dont notre Planu, Cristel, mise à l’épreuve elle aussi), la DG et le personnel du CPAS pour leur réactivité, le personnel administratif pour son soutien quotidien, le personnel enseignant et d’encadrement pour la prise en charge des enfants, le personnel d’entretien qui rempli une mission importante dans ce contexte et les ouvriers communaux pour leur disponibilité.
Enfin, merci à TOUS, de manière générale, pour votre soutien, votre dévouement et votre professionnalisme !
Et surtout, merci à vous, citoyens bièvrois, qui êtes venus spontanément vers nous pour proposer vos services, votre talent ! Merci !
Cette pandémie est aussi l’occasion de mettre le doigt sur beaucoup de choses qui, j’ai l’impression, dysfonctionnent dans notre société :
- Des services de soins de santé au TOP mais manquant cruellement de moyens,
- La place de nos aînés qui, en cette période de confinement, sont parfois en détresse sociale.
Pour adoucir un peu leurs situations solitaires, nous avons commencé, depuis plusieurs, jours, à leur téléphoner (nous contactons les plus de 65ans, isolés), afin de les rassurer et de leur donner les numéros où ils pourront joindre une oreille attentive et disponible. Les couples seront également contactés dans les prochains jours. Si vous êtes d’ailleurs intéressé de créer une chaîne téléphonique (en quelque sorte, un parrainage) afin de maintenir un contact avec une ou plusieurs personnes, n’hésitez pas à nous en faire part !
- Notre façon de consommer, de nous déplacer et de gérer notre environnement proche,
- Bien d’autres choses encore…
Pour toutes ces raisons, je vous invite, ce soir à 20h, à sortir sur le pas de votre porte, à ouvrir une fenêtre, à aller sur votre terrasse… Pour faire un maximum de bruit. Vous pouvez applaudir, par exemple.
En effet, à 20h00, l’ensemble des cloches des différents villages de la commune de Bièvre sonneront pendant quelques minutes, signe de notre soutien à tous envers les services et le personnel de soins de santé, mais aussi envers toutes les personnes qui luttent à leur manière contre ce virus !
Ces cloches retentiront également afin de rappeler aux aînés de la commune que nous pensons à eux ! Pour les personnes âgées, l’église du village est un lieu d’identité, de contacts sociaux, de retrouvailles. Le son des cloches est aussi souvent chargé de souvenirs, d’émotions du passé. Aussi, l’entendre leur permettra de se remémorer ces souvenirs, mais également de leur rappeler que, malgré les circonstances et même s’ils se sentent isolés, ils ne sont pas seuls!
Aussi, les églises sonneront tous les jours (sauf les non-automatisées) jusqu’à la fin de cette crise. Lorsque vous les entendrez, n’hésitez pas à avoir une petite pensée pour nos aînés et pour tous ceux qui mettent la main à la pâte au quotidien !
On ne lâche rien, on tient bon, on y arrivera, l’union fait la force !
A bientôt.

Votre Bourgmestre f.f. Modave Michael

 

Actualités précédentes


Collectes des déchets - rappel des consignes

Quelques consignes importantes, liées à l’observation de récentes dérives et ce, dans le but de garantir la sécurité des travailleurs de la collecte et le bon déroulement des tournées, dans le contexte de la crise que nous connaissons.

A cet égard, quelques rappels :

  1. Il n’est pas permis de déposer au pied du conteneur des sacs poubelles supplémentaires tout d’abord parce que tous les déchets doivent être pesés et donc se trouver dans le conteneur et ensuite par sécurité pour les travailleurs et afin de réduire leur charge de travail déjà conséquente en cette période.
  2. Compte-tenu de la réorganisation des tournées (afin de garantir les règles de distanciation sociales pour les travailleurs), les camions poubelles sont susceptibles de passer plus tôt que d’habitude. Les citoyens doivent donc de préférence sortir leurs sacs poubelles ou conteneur la veille de la collecte au soir.
  3. Le personnel du BEP souhaite exprimer ses remerciements à la population pour toutes les marques de sympathie reçues, soit tout au long des tournées (petits mots d’encouragements, dessins, …), soit par téléphone ou via les réseaux sociaux.
  4. À ce stade, sauf augmentation de l’absentéisme, il ne devrait pas y avoir de perturbations dans les collectes la semaine prochaine.

 

Le BEP en profite également, pour insister sur les mesures de précaution demandées au citoyen depuis le renforcement de la Phase 3 à savoir :

  • D’utiliser toujours un sac (non payant) pour mettre les déchets, avant de les mettre dans le conteneur.
  • De veiller à mettre les mouchoirs en papier usagés ainsi que les masques ou gants de protection dans les déchets résiduels.
  • De bien fermer les sacs.
  • De limiter la production de déchets verts, de les conserver à domicile ou, dans la mesure du possible, de les composter individuellement.
  • De stocker à domicile les déchets dangereux (habituellement acceptés dans les recyparcs) comme peintures, produits dangereux, diluants, emballage ou restes de pesticides ; ceux-ci ne peuvent en aucun cas être mis dans le sac de déchets ménagers ou le conteneur à puce.
    Cette disposition vaut également pour les déchets d’amiante qui doivent être conservés à domicile dans un emballage étanche fermé.
 
|| COVID-19 - Point de situation || 19/03 - 14h30

Chers habitants,

Les premières 24 heures de confinement sont passées, j’espère que vous allez tous bien.

Voici quelques nouvelles informations du centre de crise en ce qui concerne l’activité touristique :

Les touristes peuvent-ils continuer à voyager en Belgique ? (à la côte, en Ardennes,…) ? Non.

Il est interdit pour les touristes de faire du tourisme en Belgique puisque les activités récréatives sont interdites.

Puis-je me rendre dans ma seconde résidence (exemple : dans les Ardennes ou à la côte) ? Non, ce n’est pas permis. La mise en place de mesures de distanciation social (âge, personnes qui ne se fréquentent pas habituellement) et, d’autre part, pour éviter que les régions où les structures sanitaires ne sont pas suffisantes pour absorber l’afflux de personnes venant de l’extérieur ne soient pas surchargées.

Qu’en est-il pour les autres types de logements?

Les logements récréatifs et touristiques (gites, campings, centre de vacances B&B, AirBNB, …) doivent fermer.

Sur la commune de Bièvre un arrêté du Bourgmestre a déjà été pris dans ce sens le 16/03 dernier afin de ne pas mixer les personnes qui ne se côtoient pas habituellement. Seuls les déplacements essentiels à proximité du lieu de résidence sont permis. Les éventuelles personnes qui y résident de manière permanente peuvent évidemment rester.

Puis-je aller faire une balade en moto ? Non

L’utilisation de la moto à des fins récréatives est INTERDITE!

Il est important de ne pas vous déplacer et de rester chez vous!

Pour rappel, Les déplacements autorisés sont : Aller travailler, uniquement si le télétravail est impossible;  Faire des courses alimentaires ; le plein de carburant ;  Aller à la banque ;  à la pharmacie ;  chez le médecin.

L’activité en plein air est autorisée. Elle s’effectue seul ou par deux (avec quelqu’un vivant sous le même toit ou un ami), les règles de distanciation sociale restent prépondérantes.

Merci de partager autour de vous !

Soyons solidaire pour faire face ensemble à cette crise.

Restez chez vous, prenez soin de vous et des autres.

Votre Bourgmestre f.f., Michael MODAVE

 

Agenda

Le 11 avril 2020 à partir de 10h00

Brocante au Jardin des Hiboux (Vôye du Sclassin 47 à Graide) le samedi 11 avril de 10 à 18H. Sur réservation. Info: 0495/723 823 www.jardindeshiboux.be

 
Le 18 avril 2020 à partir de 09h00

Rando quad « Des Trois Moulins ». Départ le samedi 18 avril entre 9 et 13H du Patro de Bièvre (rue des Wez 9A). Rando de 120 km dans la région de Bièvre avec déjeuner et dîner. Info: E. Maldague au 0478/599 873

 
Le 18 avril 2020 à partir de 09h30

Le tennis de table "Les Castors" vous invite à son cinquième Tournoi 3 raquettes en double.

  • Sports pratiqués : Tennis, tennis de table et badminton.
  • Date : Samedi 18 avril 2020 à partir de 10h00.
  • Présence des équipes requise à 9h30.
  • : Hall sportif à Carlsbourg (Rue de Bièvre 2).
  • Prix : 20 euros par équipe.

Matchs de 15 minutes, avec minimum 5 matchs par équipe.

Renseignements et inscriptions chez : Bruno Cambrai (0479/649 930) ou bruno_cambrai@hotmail.com
                                                      Aurélie Baijot (0497/265 896 ou aurelie.baijot@yahoo.be

 
Tous les événements

Recherche